Connaissez-vous toutes les couleurs de robes des chevaux ?

0
16
Quelles sont les différentes robes des chevaux ?
En hippologie, la robe d’un cheval est définie par sa couleur. Cette couleur peut être simple ou composée, et plusieurs éléments sont pris en compte pour la déterminer. Cet article vous présente les différentes robes de chevaux, leurs caractéristiques et les marques spécifiques à chaque cheval.

Caractéristiques de la robe d’un cheval

Chaque robe de cheval a un nom spécifique et est définie par la couleur précise de la peau, des crins, des poils et des yeux. La combinaison de ces quatre critères correspond à la robe de base d’un cheval. Les poils blancs qui peuvent parsemer la robe de base sont pris en compte dans un second temps, tout comme les autres éléments visibles tels que le mélange des poils blancs et noirs, les plages blanches appelées panachures et les adjonctions, qui sont des caractéristiques complémentaires pouvant concerner les crins, la peau ou les poils du cheval. Les marques naturelles ne sont pas décrites, mais elles complètent l’identification d’un cheval.

Les différentes familles de robes de base

Les robes de base des chevaux sont classées en quatre familles : noir, bai, alezan et autres.

Noir :

Le poil, les crins, la peau sont noirs et les yeux du cheval sont foncés. L’équidé peut ou non posséder des marques blanches. Dans cette famille du noir, on classe également le noir pangaré, ponctué de poils de couleur fauve par exemple à l’intérieur des cuisses, sur les naseaux, les ars ou encore le ventre et les flancs…

Bai :

Le poil est fauve (les variantes sont acceptées), les crins, la peau et les extrémités sont noirs, les yeux sont foncés. Cette famille intègre bai foncé, bai cerise et bai clair qui sont des nuances de bai. Elle comprend également deux autres robes, à savoir l’isabelle et la souris.

Alezan :

Les yeux foncés, poil fauve, crin fauve (variantes de fauve possibles), peau claire (à l’exception de la teinte rose). Cette famille intègre également les robes suivantes : alezan brûlé, palomino et café au lait.

Autres :

C’est une famille dans laquelle sont classées les autres robes, à savoir : gris, chocolat, blanc et crème.

Une robe unique pour chaque cheval

La description de la robe d’un cheval ne s’arrête pas aux explications qui précèdent, celles-ci permettant de nommer chaque robe de base. Mais il existe de nombreux autres détails qui constituent la robe d’un équidé, à tel point que chaque cheval possède une robe absolument unique. Elle est donc une sorte de carte d’identité.

Les mélanges

Les détails de la robe du cheval sont par exemple les mélanges de poils. On doit tenir compte du pourcentage de poils blancs, savoir si le mélange est à un stade évolutif ou non. Ainsi selon la proportion de poils blancs on emploie un vocabulaire dédié comme par exemple faiblement (moins de 50 %) ou fortement (plus de 50 %).

Les panachures

On parle de panachures lorsque la robe de base contient des plages (blanches ou colorée). Il existe une grande variabilité de panachures, que ce soit au niveau de leur taille, de leur localisation, ou encore de leur forme. Elles sont classées par type, à savoir : pie et tacheté.

Les adjonctions

Elles peuvent concerner la peau, les crins et les poils.

Les marques

Ces marques de poils blancs se situent sur la tête du cheval. Pour qu’elles soient décrites très précisément, tous les détails comptent : emplacement, forme, taille, largeur, longueur, direction, composition, particularité. Le nom alloué à une marque dépend de son emplacement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici