Gemma, la nouvelle IA de Google peut-elle surpasser Meta et Mistral AI?

0
37
Gemma, la nouvelle IA de Google

Google a récemment dévoilé deux nouveaux modèles d’IA open-source, Gemma 2B et Gemma 7B, renforçant ainsi sa présence dans le domaine de l’intelligence artificielle. Ces modèles ont été développés à partir des mêmes recherches et technologies que celles utilisées pour créer les modèles Gemini de Google.

Gemma 2B et 7B : Les nouveaux modèles d’IA open-source de Google

Après le lancement de son modèle de langage Gemini et le rebranding de son chatbot Google Bard, Google a annoncé le lancement de deux modèles plus légers et open source : Gemma 2B et Gemma 7B. Le nom Gemma, qui signifie « pierre précieuse » en latin, semble être un clin d’œil à Gemini. Google a précisé que chaque taille est diffusée avec des variantes pré-entraînées et adaptées aux instructions.

Des modèles de langage pour les chercheurs et développeurs

Les deux modèles, disponibles avec une licence commerciale, ciblent spécifiquement les chercheurs et les développeurs, leur permettant de concevoir leurs propres applications d’intelligence artificielle. Gemma sera accessible via Kaggle, Hugging Face, NeMo de Nvidia et Vertex AI de Google. Pour « accélérer la recherche universitaire », un crédit sera également accordé aux chercheurs sur Google Cloud, pouvant s’élever à 500 000 $.

Google s’attaque directement à Meta

Google a clairement affiché son ambition de concurrencer OpenAI avec le lancement du modèle Gemini. Pour Gemma, le rival désigné est Meta, avec son langage open source Llama 2. Google souhaite démontrer que Gemma 7B affiche de meilleures performances que Llama 7B et 13B dans de nombreux domaines : MMLU*, compréhension écrite, génération de code Python, etc.

Gemma entrera également en concurrence avec l’entreprise française Mistral AI, spécialisée dans les modèles open-source. Pour le moment, Gemma est principalement conçu pour un usage en langue anglaise.

Comparatif Google Llama
Avec Gemma, Google souhaite concurrencer directement Llama-2. © Google

* Le MMLU, ou Massive Multitask Language Understanding, est un test complet évaluant les modèles d’IA sur 57 tâches variées, mesurant leur compréhension multitâche du langage dans divers domaines académiques et professionnels.

Un « développement d’IA responsable »

Google souligne l’importance de la responsabilité dans le développement de ses nouveaux modèles de langage. Les programmes ont été « pré-entraînés sur des données soigneusement sélectionnées et adaptées à la sécurité ». Pour encourager les développeurs à adopter une démarche éthique, Google a également mis en ligne un Kit d’IA générative responsable.

Ce kit offre des ressources pour l’emploi des modèles ouverts comme Gemma, incluant des conseils sur l’établissement de normes de sécurité, l’ajustement des paramètres de sécurité, des classificateurs de sécurité, ainsi qu’un outil d’interprétation de l’apprentissage pour identifier et résoudre les éventuels problèmes.