Google et Apple s’associent pour Gemini sur iOS 18 : Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

0
12
Apple iPhone Gemini Google

Apple est en discussion avec Google pour intégrer Gemini, le modèle d’IA générative de Google, dans l’iPhone pour iOS 18, selon une information révélée par Bloomberg. Cette décision pourrait bouleverser le marché actuellement dominé par OpenAI et Microsoft, qui distribuent tous deux le modèle GPT-4 grâce à un partenariat. Cela pourrait être une opportunité pour Apple de rattraper son retard dans le domaine de l’IA générative, alors que la demande pour ce type d’outils ne cesse d’augmenter.

Apple en quête de partenaires pour l’IA générative

Le PDG d’Apple, Tim Cook, a promis une annonce significative liée à l’IA en 2024, selon Bloomberg. Malgré le fait qu’Apple soit à l’origine de Siri et d’autres fonctionnalités pionnières utilisant l’IA, la firme semble avoir pris du retard dans la course à l’IA générative face à ses concurrents, notamment OpenAI avec ChatGPT/DALL-E, et Microsoft qui a déployé massivement Copilot grâce à son accord avec OpenAI. Apple a vu d’autres acteurs se positionner rapidement sur le marché avec des outils populaires et faciles d’accès, sans parvenir à prouver qu’elle pouvait en faire autant.

Les derniers systèmes d’exploitation de l’iPhone comportent des fonctionnalités IA, mais le sujet des outils de génération assistée par intelligence artificielle reste irrésolu chez Apple. Selon les sources de Bloomberg, Apple aurait approché OpenAI pour envisager d’utiliser ses modèles, mais serait désormais plus proche d’un accord avec Google pour accorder une licence à Gemini. Apple travaille depuis quelques mois sur son propre framework pour créer des modèles de langage, un outil nommé Ajax, fonctionnant sur Google Cloud et construit grâce à Google JAX. Cependant, face au retard accumulé, un accord entre ces deux acteurs majeurs de la tech semble plus probable.

Un accord potentiel entre deux géants de la tech

La frontière entre partenaire et concurrent est parfois floue dans le monde de la tech. Google a payé des milliards de dollars à Apple pour faire de son moteur de recherche l’option par défaut dans le navigateur Safari sur l’iPhone et d’autres appareils, rappelle Bloomberg. Apple, préparant de nouvelles fonctionnalités pour iOS 18, cherche un partenaire pour l’IA générative. Google et Gemini pourraient être les bénéficiaires de cet accord. Un tel accord donnerait un avantage clé à Google, qui pourrait ainsi proposer ses modèles au milliard d’utilisateurs d’iPhone revendiqués par Apple.

Les termes d’un accord sur l’IA entre les deux parties n’ont pas encore été décidés, ni la manière dont il serait mis en œuvre, écrit Bloomberg. Aucune des firmes impliquées n’a souhaité faire de commentaire. Il est peu probable qu’un accord puisse être signé, ou même révélé, avant juin, date de la conférence annuelle d’Apple. Il est possible que les entreprises ne parviennent pas à un accord ou qu’Apple choisisse finalement de faire appel à un autre fournisseur d’IA générative, comme OpenAI, tempère le média nord-américain. Apple pourrait également faire appel à plusieurs partenaires, comme il le fait avec la recherche dans son navigateur web, ajoute Bloomberg, citant Claude, l’IA d’Anthropic, comme un autre acteur potentiel.

Un accord peut-il passer les régulateurs antitrust ?

Si un accord devait être signé entre Apple et Google, il serait scruté de près par les régulateurs. Le ministère américain de la justice estime déjà que les deux sociétés ont fonctionné comme une seule entité pour accaparer le marché de la recherche sur les appareils mobiles et font l’objet d’un procès aux États-Unis. En Europe, les nouvelles dispositions obligent Apple à permettre aux utilisateurs de modifier plus facilement leur moteur de recherche par défaut. De plus, le financement d’OpenAI par Microsoft a déjà fait l’objet d’un examen réglementaire par la Federal Trade Commission américaine.

La présence des modèles de langage de Google va s’accentuer au sein d’Android, ce qui pourrait engendrer une situation de monopole en matière d’IA sur mobile. Il faudra donc encore patienter avant de découvrir sur quel(s) partenaire(s) s’appuiera Apple pour intégrer l’IA générative à ses iPhones, mais les projets maison des équipes de Tim Cook semblent avoir, pour le moment, accusé un retard trop important.

Apple iPhone Gemini Google

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici