Quelles sont les principales cybermenaces en France ?

0
18
cybermenaces-particuliers-2023

Le monde numérique est en constante évolution, et avec lui, les menaces qui le menacent. Le dispositif Cybermalveillance.gouv.fr a récemment publié son rapport d’activité, mettant en lumière les tendances actuelles des cybermenaces en France. Ce rapport offre un aperçu des défis auxquels sont confrontés les particuliers, les entreprises, les associations et les structures publiques en matière de cybersécurité.

Le phishing : une menace omniprésente

Le phishing, également connu sous le nom d’hameçonnage, reste la menace principale pour tous les publics. Cette technique consiste à inciter les utilisateurs à divulguer leurs données personnelles via des messages frauduleux. Le rapport souligne une tendance spécifique de phishing : le smishing, qui concerne les arnaques par SMS. Les téléphones mobiles restent une cible privilégiée pour les cybercriminels. Le phishing via QR code, appelé quishing, a également été observé en 2023, bien qu’il reste moins répandu pour le moment.

Le rapport explique : « Il existe depuis maintenant plusieurs années un véritable écosystème cybercriminel de l’hameçonnage qui commercialise des méthodes, listes d’adresses mail ou de numéros de téléphone actifs, faux messages, faux sites très réalistes, à des tarifs toujours plus compétitifs qui les rendent accessibles à une petite cyberdélinquance en fort développement. »

Les piratages de comptes continuent également de se développer, les messageries étant particulièrement ciblées en raison de la quantité de données personnelles sensibles qu’elles contiennent. Le piratage des comptes de réseaux sociaux reste également une technique couramment utilisée.

cybermenaces-particuliers-2023
Les principales cybermenaces des particuliers. © Cybermalveillance.gouv.fr
cybermenaces-entreprises-2023
Les principales cybermenaces des entreprises et associations. © Cybermalveillance.gouv.fr
cybermenaces-collectivites-2023
Les principales cybermenaces pour les collectivités et administrations. © Cybermalveillance.gouv.fr

Les faux conseillers bancaires : une tendance en hausse

Le rapport met en évidence une forte augmentation (+78%) des escroqueries impliquant de faux conseillers bancaires. Ces escrocs envoient des emails informant les victimes de mouvements suspects sur leur compte et les incitent à appeler un numéro. En appelant ce numéro, les victimes sont confrontées à un centre d’opposition fictif où un faux conseiller bancaire tente de leur soutirer des données personnelles dans le but de vider leurs comptes.

Les ransomwares : une menace croissante pour les professionnels

Les ransomwares, ou rançongiciels, sont un fléau pour les professionnels. Il s’agit de logiciels malveillants qui bloquent l’accès à l’ordinateur ou à des fichiers et qui n’en redonnent l’accès qu’en échange d’une rançon. Les ransomwares sont la deuxième menace pour les collectivités et la troisième pour les entreprises et associations. Les demandes d’assistance concernant ce problème sont en hausse de 12%. Le rapport indique que cette menace ne faiblit pas et peut frapper tous les publics.

attaques-rançongiciels-2023
Les attaques par rançongiciels repartent à la hausse. © Cybermalveillance.gouv.fr

L’intelligence artificielle : une aide potentielle pour les cyberattaquants

Le rapport de Cybermalveillance.gouv.fr aborde également le sujet de l’intelligence artificielle (IA). Bien que l’IA ne soit pas encore identifiée comme un bouleversement majeur du panorama des cybermenaces, elle offre de nouvelles possibilités aux cybercriminels pour affiner leurs attaques existantes. Le rapport souligne que plusieurs cas d’utilisation malveillante de l’IA ont déjà commencé à émerger à l’international, notamment des hypertrucages (deepfakes) audio, vidéo ou photo utilisés à des fins d’escroquerie, de manipulation de l’opinion ou de cyberharcèlement.