Sora, le nouveau générateur de vidéos IA d’OpenAI : Que révèlent les premières images?

0
7
OpenAI dévoile Sora, son générateur de vidéos par IA : voici les premières images

OpenAI, la société de recherche en intelligence artificielle, a récemment dévoilé Sora, un générateur de vidéos par IA. Après avoir développé ChatGPT, un agent conversationnel, et DALL-E, un générateur d’images, OpenAI continue d’innover avec Sora.

Ce nouveau modèle est capable de créer des scènes réalistes et créatives à partir d’instructions textuelles. Bien qu’il soit encore en phase de test, Sora a déjà montré des résultats impressionnants.

Présentation de Sora, le générateur de vidéos par IA d’OpenAI

Sora est un générateur de vidéos par IA qui peut créer des vidéos d’une durée maximale d’une minute. Selon OpenAI, Sora est capable de respecter la qualité visuelle et la cohérence avec le prompt de l’utilisateur.

En d’autres termes, il est possible de générer des vidéos avec Sora de la même manière qu’on génère une image avec des outils comme DALL-E ou Midjourney.

OpenAI explique que Sora peut gérer des scènes complexes avec plusieurs personnages, des types de mouvements spécifiques, et des détails précis du sujet et de l’arrière-plan.

Les développeurs de Sora précisent que le modèle a une compréhension approfondie des requêtes, ce qui lui permet de les interpréter avec précision et de générer des personnages réalistes et convaincants, capables de montrer des émotions. De plus, Sora peut réaliser plusieurs plans au sein d’une seule séquence générée, tout en conservant les personnages et le style visuel.

Des exemples de vidéos générées par Sora

OpenAI a partagé des exemples de séquences vidéo générées par Sora sur son blog et sur son compte Twitter. Ces exemples, accompagnés des prompts utilisés, sont impressionnants. Par exemple, une vidéo a été générée en réponse à la requête suivante : « La magnifique ville de Tokyo enneigée est animée.

La caméra se déplace dans la rue animée de la ville, suivant plusieurs personnes profitant du beau temps neigeux et faisant des achats aux étals à proximité. De superbes pétales de sakura volent dans le vent avec les flocons de neige. »

Un autre exemple de vidéo a été généré à partir de la requête suivante : « Une bande-annonce de film présentant les aventures d’un homme de l’espace de 30 ans portant un casque de moto tricoté en laine rouge, ciel bleu, désert de sel, style cinématographique, tourné en pellicule 35mm, couleurs vives. »

Enfin, un troisième exemple a été généré en réponse à la requête : « L’histoire de la vie d’un robot dans un décor cyberpunk. »

Sora est encore en phase de test

Malgré les nombreux exemples partagés, Sora est encore en phase de test et a besoin d’être perfectionné. OpenAI a également partagé quelques vidéos montrant les faiblesses de l’outil.

Par exemple, le modèle actuel peut avoir du mal à simuler avec précision la physique d’une scène complexe, et ne pas comprendre des cas spécifiques de cause à effet. De plus, Sora peut parfois avoir du mal à gérer les détails spatiaux et peut créer des mouvements de caméra « physiquement invraisemblables« .

Les risques et mesures de sécurité avec Sora

Sora est actuellement testé par l’équipe de red teamers d’OpenAI, qui évalue les « zones critiques » du générateur, notamment en ce qui concerne les risques légaux, moraux et éthiques. Les mêmes règles qui s’appliquent à DALL-E, le générateur d’images, seront utilisées pour Sora : les requêtes contenant une violence extrême, du contenu sexuel, des images haineuses, une ressemblance avec une célébrité seront donc bannies.

OpenAI développe également des outils pour aider à détecter les contenus trompeurs, tels qu’un classificateur de détection capable de déterminer quand une vidéo a été générée par Sora.

Alors que les modèles de générateurs de vidéo existants, comme Gen-2 ou ADFA, ont été à l’origine de nombreux deepfakes, il est crucial que Sora assure un usage responsable. OpenAI conclut en affirmant qu’ils mobiliseront les décideurs politiques, les éducateurs et les artistes du monde entier pour comprendre leurs préoccupations et identifier des cas d’utilisation positifs de cette nouvelle technologie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici